Le niversaire des troizans

Il y a deux semaines, le jour de la rentrée, Ella fêtait ses trois ans. Mon bébé hibou, mon Attila, mon coup de vent, mon enfant des bois sortait de l’âge des bébé pour faire en grande pompe son entrée dans le monde des enfants, sac à dos, chaussons princesse et copines de classe.
On a attendu un peu que passe la rentrée et mercredi dernier les copains ont débarqué à la jolie meulière pour souffler les bougies et faire la fiesta.
L’avantage dans une maison en travaux c’est que ça ne pourra pas plus être le bazar. Pour la déco quelques fanions, une nappe sur une table à papier peints et roule ma poule, la magie du jardin a fait le reste.

1

5

6

7

(On a trouvé la pinata fraise, les bougies hiboux et plein d’autres petits trucs comme les sachets d’invités sur sweet party day)

Et puis tant qu’à se faire une kid démolition party, je me suis dit qu’il fallait le faire à fond. J’avais prévenu les mamans de ne pas mettre à leurs enfants de vêtements trop neufs, j’avais emmenés des pinceaux pour tout le monde et on a enfin trouvé une utilité à la peinture gentiment offert par giotto.

2 * 3

DSCF5671

Ils ont barbouillé les, murs la moquette et leurs cheveux, mais je crois qu’ils ont passé un moment de folie. On a même eu un instant de silence avant que ça ne vire au brouhaha de joie.

Tout le monde est reparti le sourire aux lèvres, bien fatigué mais les poches remplies de bonbecs tombée de la pinata.
Et le verdict d’Ella est sans appel: « Maman on le fait quand mon niversaire des katrans? »