Un long week-end made in Normandie

On en parlait depuis longtemps de ce week-end avec les copines. Depuis qu’on avait vu Louison donner le biberon a un agneau pour être exacte.
Eve nous avait dit « il y a plein de gîtes autour de chez mes parents, je vous ferai visiter ».
On avait trouvé la date mais avec notre organisation légendaire on a un peu trainé pour trouver le gîte. On a flippé et puis finalement Anne-choute nous a dégoté un truc à la dernière minute.
Pas de design, pas de carreaux de ciment ou que sais-je, mais un poêle pour se réchauffer après nos journées bien chargées et une vue à couper le souffle pour le petit-dej. Franchement on a vite oublié les fauteuil néo conforama en cuir blanc, on a rempli nos poumons de petits citadins d’air pur, on s’est fait péter les oreilles au chant des oiseaux, c’était trop cool.


On a enfoncé nos orteils dans le sable et la vase, on a mangé des fruits de mer en plein soleil, on a couru après des enfants déchainés et ensablés, on a dit 52 fois « regardez les enfants le mont saint Michel », on a pris des petits déj pantagruéliques sur une terrasse a peine ombragée, on a fait la connaissance de Mamimone et papimand 😉 , on a pris des couleurs (du joliment doré au rouge écrevisse), on a mangé un énorme chapon, on a roulé dans la campagne en fleur, on a tenu un lapereau de 3 jours, on a donné nos doigts à téter a des veaux craintifs, on a applaudi Ella en conductrice de tracteur, on a parlé anglais avec les hôtes atypiques du gîte.

DSCF2755 DSCF2757 DSCF2790 DSCF2842 DSCF2849 DSCF2886 DSCF2922 DSCF2975 DSCF2864
Et puis surtout on a observé nos gosses, qui sans se fréquenter quotidiennement se connaissent depuis leur naissance (si mes souvenirs sont bons Fantine a rencontré Marius alors qu’il n’avait que quelques semaines). Les alliances qui se font et se défont aussi vite qu’ils mangent un paquet de régalad’, les meneurs qui deviennent les menés, les sales caractères qui s’adoucissent pour se joindre aux autres. Bon sang que c’est chouette! Je ne vais pas vous mentir, c’est épuisant aussi (5 enfants de 3 à 7 ans quoi !). Mais au bout du compte c’est plus chouette qu’épuisant.

DSCF2746 DSCF2854 DSCF2964

Le dimanche matin on a fait nos valises un peu mollement, et puis on s’est dit que tant qu’à passer du temps sur la route (6 heures à l’aller, merci le pont) autant y aller franco.
Du coup on a pris les petites routes et on s’est arrêtés sur les vide-greniers qu’on croisait. on a déjeuné tardivement de barquettes de frites posées sur un vinyle de zouk. bref on a prolongé le plaisir.

Après un week-end comme ça la semaine a l’air bien fadasse. Et grise avec ça. Mais on s’en fiche, on enchaîne avec un autre week-end prolongé (pour les chanceux).
En ce qui me concerne j’ai plein de choses à vous montrer ici et quelquechose me dit que vous allez être bien gâtées !

Merci à la minireyve family pour cette visite made in Normandie aux petits oignons, merci à la famille incredible de nous avoir dégotté ce gîte de dernière minute , merci Mamimone pour l’accueil, merci les veaux pour la bave sur les doigts.

La vidéo est réalisée par votre serviteuse, montée par son mari le plus beau le plus fort et les photos sont d’Anne-charlotte.