Alors ces vacances?

Alors ces vacances?

Les vacances de noël c’est toujours le cucul entre deux chaises.
L’envie de se poser, de cocooner en famille, encore plus cette année où le thermomètre a fait le foufou, et une liste de choses à faire, de gens à voir, d’événements à fêter, de repas à déguster absolument gigantesques.
Il faut trouver le juste milieu dans tout ce joyeux bazar pour que grands et petits y trouvent leur compte.

Donc pour nous cette année les vacances ça a été:

Beaucoup beaucoup beaucoup d’enfants. Des cousins, des copains, des petits cousins. Des gosses, des kids, des gnômes, de la marmaille, des p’tits culs, bref des mômes:

dsc_6490 dsc_6848 dsc_6933 dsc_6938 dsc_6949 dsc_6950 dsc_6961 dsc_6998 dsc_6974
Il y a eu des sapins  submergés de paquets, des papiers déchirés, des cris de joie et des « tu me mets des piles? »:

dsc_6445 dsc_6533

Il y a eu des ballades post fêtes. Une sortie  dans l’agitation de la fête foraine de Reims le 25, et une promenade dans le calme de la forêt glacée le premier jour de l’année:

dsc_6677 dsc_6760 dsc_6657 dsc_7106 dsc_7103 dsc_7085 dsc_7077 dsc_7073

Il y a eu beaucoup (trop peut-être?) de nourriture. Des jolies tables bien remplies. La joie de partager de bonnes recettes, et de se réunir dans le calme (relatif, rapport au point numéro un) autour d’un joli repas:

dsc_7067 dsc_6873 dsc_7026 dsc_7032 dsc_7023
(oui il y  aussi eu de la Junk food, c’est les vacances un peu).

Et du coup il y a eu un frigo blindé en mode tétris. Si toi aussi tu fais une collection de tuperware avec des petits reste parce que « on ne sait jamais » et que tu empiles en strates de bouffe pour que ça ne s’écroule pas sur toi, tape dans te mains:

dsc_7051

Et puis il y a eu tous ces petits moments uniques, picorés de ci de là comme on savoure un chocolat, le fameux qui vient de la boite  dont « on sait jamais sur quoi on va tomber ». Des sourires, des bisous, de la blagounette plus ou moins disable…

dsc_6306 dsc_7017 dsc_6886 dsc_6568 dsc_6854
Alors voilà, c’est ce que je vais nous souhaiter à tous pour 2017. Des petits chocolats comme ça tous les jours, qu’on dégustera comme si la boîte était bientôt vide.
J’entrevois déjà des petits chocolats à la ganache en février pour nous quatre, et si tout se passe comme prévu, en décembre prochain (oui je vois à long terme) on devrait savourer une méga tablettes double praliné en famille !

Sur cette belle métaphore chocolatée, je rends le clavier, bonne année et la santé hein !