On n’est pas que des parents, une semaine à New York part two

On n'est pas que des parents, une semaine à New York part two

Suite et fin de notre parenthèse  new-yorkaise de janvier.
Je vous avais laissés en plan, le nez dans les frites de chez Nathan’s, mais me revoilà, pleine de motivation pour vous livrer idées de sorties et adresses shopping. Qu’on se le dise, je ne prétends pas vous livrer des adresses exclusives et peu courues mais plutôt ce que j’ai aimé et mon ressenti.

Rando bitume:

A New York nous avons marché, beaucoup marché, parce qu’il y a toujours un truc à voir un peu plus loin.
Nous avons adoré Prendre la High line à son tout début vers le Chelsea Market, une ancienne fabrique d’oreo reconvertie en petit centre commercial qui propose pas mal d’enseignes bobo a souhait  (genre Athropologie)et beaucoup de restaurants plus appétissants les uns que les autres. La high line est un parc de 2 kilomètres de long construit en hauteur sur un ligne de métro aérien désaffectée. Elle serpente entre les buildings de différents quartiers, révélant street art et vue sur Brooklyn.

0024 0023 0025

Hyper chouette en fin de journée, au coucher du soleil. Mais attention le vent souffle fort !

On a aimé aussi partir de Brooklyn et marcher jusque Red Hook, puis prendre le ferry pour 2 dollars dans un coin paumé et débarquer en plein Wall Street après une traversée magnifique.

0075 0074 0073 0072

Autre incontournable à mon sens, mais  que nous avons fait trop rapidement parce que nous avions un rendez vous: Bushwick et son incroyable street art qui s’étale sur tous les murs.

0067 0066 0065 0064 0063 0062 0061 0060 0059

Alors que nous étions déjà venus à New York deux fois nous n’étions jamais passés par Chinatown. Ce voyage ci a réparé l’affront. Une sort de voyage dans le voyage en fait. Déco, aquarium remplis d’énormes poissons et supermarché grouillants, le dépaysement est garanti.

0040 0039 0036 0035

Visites et Sorties:

Musées, buildings, galleries, bibliothèques, New York regorge de lieux extraordinaires à visiter, mais il faut faire un choix et nous avions déjà visités pas mal de musée lors de nos premiers voyages à la grosse pomme (et puis nous comptons y emmener nos belettes prochainement, on a donc gardé un peu de cartouches pour ce voyage là, qui sera certainement riche en découvertes).

Inspirés par Heloïse nous avons eu envie d’aller voir en vraie la magnifique Morgan Library. Le musée n’est vraiment pas dingue, mais la bibliothèque en revanche vaut bien le détour.

0047 0048

Nous sommes retournés au Guggenheim, pas pour l’expo je dois avouer car nous n’avons pas franchement accroché, mais pour sa fabuleuse architecture que je trouve si propice à une visite agréable.

0057 0058 0056 0055

Nous avions évidemment très envie de monter tout en haut d’un building pour prendre de la hauteur et s’offrir un vue de rêve sur la grande ville, mais quand on a voulu prendre nos billets pour le top of the rock le brouillard s’était installé et masquait tout le haut du gratte ciel, raté. Le dernier jour sur un coup de tête nous sommes donc allés au ground zéro. il y avait peu de monde, on n’a pas fait la queue, mais je pense qu’on retentera le top of the rocks avec les filles quand même.

0082 0084 0085 0083

C’était chouette, la vue irréelle et les étages qui défilent dans l’ascenseur un peu flippant, mais le prix reste un peu en travers.

Et je termine avec une chouette idée de sortie pour le soir, pas kids friendly du tout du tout, à faire entre adultes only.
Il s’agit du slippers room ‘un cabaret burlesque à deux pas de Katz’s donc idéal pour diner sur le pouce avant ou après. Le show était génial, le présentateur hilarant même si j’avoue ne pas avoir tout compris, et ce qui ne gâte rien, les cocktails délicieux.

Sans titre-1 0032_### 0019

(photo pourrave je sais, mais ce type était vraiment trop drôle pour ne pas le garder en souvenirs ici).

Quelques adresses shopping:

Vous me connaissez, lâchée aux Etats-Unis, même dans une aire d’autoroute, je suis capable de tout. J’ai su  rester presque raisonnable tout de même, mais j’ai perdu le contrôle dans certaines boutiques que je vous ai gardées bande de veinards:

Strand books: Amateurs de livres, de papeteries et autres pinn’s complètement dingo, si vous entrez dans cette librairie géante sur trois étages vous êtes foutus! Je pense qu’on a passé quelque chose comme une demi heure rien qu’au rayon pinn’s/cartes postales. Vous voyez le genre?
0032

Fao Schwartz : une adresse pour les parents qui culpabilisent d’être partis sans leurs enfants ou pour les parents qui veulent voir leurs enfants s’émerveiller, ou pour les enfants perdus seuls dans la grosse pomme comme Kevin McCallister , ou pour les adultes restés des enfants.
Ce monumental magasin de jouets qu’on aperçoit dans le film Big (souvenez vous de la scene du clavier de piano géant) avait fermé, mais a ré ouvert cette année pour notre plus grands plaisir. Il est maintenant juste en dessous de top of the rocks et en face d’un lego store. Le piège.

0052 0051 0053

Fish EddyJ’avais repéré ce lieu de perdition pour fan de vaisselle sur quelques comptes instagram avant d’arriver, et je me suis vite aperçue qu’il était à quelques blocks de notre hôtel. Je suis restée forte pour ne pas rentrer avec un plat à gateaux géant (et uniquement parce que j’avais peur qu’il arrive en miette). Et puis je rêve d’un portrait de Lulu réalisé par le peintre maison dans son atelier au cœur de la boutique.

0031 0030

Et puis il y a aussi les grandes enseignes bien connues, que je ne râte jamais parce qu’elles offrent un choix fou de nourriture, déco, cosmétiques et fringues introuvables par chez nous.
Target est notre préférée (les filles ne tarissent pas d’éloge sur leur rayon jouet), on y trouve de tout à des prix qui me font rire bêtement.
A New York j’aime aussi trainer dans les magasins Ricky’s qui proposent un choix fou de produits cosmétiques, produits d’hygiène ou de coiffures que vous ne trouverez pas ailleurs, et les produits dr Bronner’s que j’adore, à pas cher.
Et puis plaisir de l’estomac, chez whole food on fait ses courses si on loue un airbnb et qu’on veut cuisiner mais on trouve aussi de quoi manger à emporter pour chaque heure de la journée (et leurs salades sont incroyables).

Voilà, c’en  est fini de notre visite de la ville qui ne dort jamais. Nous sommes déjà en train de planifier notre voyage là bas pour 2020, avec les filles, et sûrement mon papa qui sea fraîchement en retraite. Nous rêvons d’un Haloween new yorkais depuis des années, je crois que c’est le moment idéal pour prévoir ça.

Vous avez sûrement remarqué que je publie plus vite que mon ombre en ce moment, mais j’ai envie de boucler mes billets oubliés avant notre départ pour le sud des Etats-Unis, préparez donc vos valises pour une billet imminent à Marrakech, héhé !