California trip, jour 9 (déjà? Oui, mais j’avance un peu), Santa Barbara.

« Santa Barbara, je ne sais pas pourquoi, j’ai le mal de viiiivreuuu » disait la chanson. Et franchement, moi non plus je ne vois pas, parce que quand même c’est trop croquignolet Santa Barbara.Tellement croquignolet qu’on aurait bien prolongé un peu.
On y a diné hier soir d’un bon crabe à la shellfish compagny, le truc que j’attendais depuis le début du séjour. Quand je mange des crustacés, il faut le savoir, j’ai l’air d’être une croods, mais je m’en tape, je savoure et je n’en laisse pas une miette. Et je termine l’assiette de Simon qui n’en n’est pas fou. mouahahha !

crabe restocrabes1 (coucou les araignées de mer)

Et ce matin nous avons visité le centre ville et la mission sous un soleil radieu. J’ai à peine une photo de la ville, trop accaparée que j’étais à m’extasier j’ai oublié de mitrailler les couleurs, les jolies typo un peu partout, les fleurs qui tapissent les murs…

santabarbara

La mission aussi était magnifique. Le jardin du cloitre si fleuri et baigné de soleil m’aurait presque fait croire en dieu 🙂 Et puis j’ai croisé grand-mère feuillage qui m’a plutôt donné foi en la beauté de la nature.

succulentes grand-mèrefeuillage

Malheureusement nous avons du reprendre la route pour la suite de notre voyage, mais cette petit ville nous a séduit.

Arrivés tardivement à bon port à Palm spring (à cause des embouteillages, grrrrr!), je découvre la tiedeur presque estivale alors que jusque là, partout ou nous étions passés soufflait un petit vent marin.
A très vite pour la suite !