Notre voyage en Californie: Episode 1 les préparatifs et mes réponses à vos questions

Notre voyage en Californie: Episode 1 les préparatifs et mes réponses à vos questions

Nous y voilà, je vous en ai beaucoup parlé avant, pendant et même aussi après tant ce voyage est une chouette aventure en famille. Nous en avions rêvé en revenant de notre précédent road trip en Californie il y a trois ans, aussi quand on a pu prendre nos billets pour y retourner à quatre je n’ai pas cessé de penser à ça une seule journée.
Evidemment on a fait une petite vidéo pour garder une empreinte de ces beau moments qui ne cessent de nous suivre dans notre quotidien. Ceux qui ont eu la chance de voyager  avec leurs parents en étant enfants me l’ont dit, la Californie reste leur souvenir de voyage le plus mémorable, pour nous c’est en passe de devenir le cas aussi.

Vous êtes nombreux à m’avoir dit espérer quelques articles à notre retour, je m’y atèle donc avec un plaisir non dissimulé, je vais essayer de compiler, le bon, le moins bon, mes sources  nos bons et nos mauvais plans.
Qu’on se le dise, je n’ai pas la prétention d’être un cador de l’organisation du road trip en Californie, j’ai juste fait au mieux par rapport à nos attentes et nos habitudes. Il y a eu quelques cafouillages, mais qui n’ont fait que rendre le voyage plus excitant et rigolo.
Ce premier billet sera un condensé de toutes les questions que j’ai pu avoir en MP lors du voyage, quelques tips à ma sauce et le déroulé du road trip (bref ce billet va être long, pardon d’avance).

C’est parti mon kiki? C’est parti mon kiki!

Avion et autres formalités:

J’ai pris les billets très en avance sur British airways grâce au moteur de recherche de voyages pirates que je trouve hyper efficace. J’ai trouvé des vols avec correspondance à Londres mais avec une arrivée et un retour différents. On a donc fait Charles de Gaulle/Londres/San Francisco puis Los Angeles/Londres/Charles de Gaulle. Honnêtement on se serait bien passé des correspondances, surtout au retour mais le prix s’en ressentait vraiment.
Je ne vais rien vous apprendre en vous disant que pour les US il faut un passeport biométrique pour tous, mais aussi remplir en ligne au moins quinze jours avant votre départ un formulaire appelé ESTA , il me semble qu’il est payant à hauteur d’une quinzaine de dollars. Attention les sites d’arnaque pullulent sur internet, je vous ai mis le lien direct vers le site du gouvernement américain.
Une fois ces documents en votre possession, vous êtes prêts à partir, youhouuuuu !
Niveau formalité, il vous faut savoir qu’une fois arrivés sur le sol américain il y a un contrôle systématique des passeports qui se fait dès la sortie de l’avion. Cet épisode est plutôt pénible car il y a beaucoup d’attente (une heure lors de notre précédent voyage et une heure et demi cette fois ci) dans une pièce surchauffée. J’aimera vous donner un tip pour vous en sortir la tête haute, mais en fait je n’ai rien trouvé, ce moment était chiant comme la pluie, les filles étaient nazes et ont chougné une heure et demi, donc ben, euuh, bon courage.

Comment j’ai préparé mon voyage:

Grâce au dieu internet, qu’il soit loué !
Google map pour les itinéraires et les temps de trajet, Booking.com pour réserver les hôtels sans avancer de frais (et pouvoir annuler si on s’est trompés dans les dates), pinterest et instagram pour les bonnes adresses et roule ma poule.
Pour les distances on essayait de ne pas faire plus de quatre heures de voiture à chaque trajet, mais c’était souvent moins. Et puis on voulait tout de même profiter, se poser un peu pour que ça reste des vacances, donc dans la mesure du possible on essayait de passer au moins deux nuits à chaque arrêt.
J’ai eu dix mois pour préparer notre voyage et un des trucs que j’ai aimé faire était de m’abonner à des comptes d’instagrammeuses expatriées pour voir leurs bons plans et leur vie sur place.
Maeva vit à LA depuis moins d’un an et vient de créer son blog où elle donne ses bons plans pour cette ville en particulier et la Californie en général. J’ai eu l’occasion d’échanger avec elle via instagram et elle est vraiment très sympa.
Dans un style plus « grosse machine » je suis Nycyla sur insta et sur youtube, j’aime y voir le quotidien (même si je n’adhère pas a tout) de cette famille expatriée dans la silicon valley. Ils partent beaucoup en road trip aux états-Unis et plus particulièrement en Californie, il ya donc toujours un ou deux bons plans à retenir dans ses vidéo ou ses stories.

 

CaliMap

Déroulé de notre périple:

Nous sommes arrivés à San Francisco et y sommes resté 4 jours, puis nous avons filé pour deux nuits à Monterey, ensuite une nuit à big Sur, 400 bornes jusque Three rivers pour deux nuits, ensuite un stop d’un nuit à Santa Barbara d’où nous avons rejoint Los Angeles pour trois nuits, de là nous avons pris la direction du soleil, une nuit à Joshua tree, et enfin deux nuits à Palm Springs.
Evidemment si on avait pu on aurait poussé un peu plus dans les terres, mais le timing ne nous le permettait pas. Une prochaine fois qui sait?

DSC_7190

Se déplacer: Uber, voitures de loc et autres tram’:

Forcément sur place il faut pouvoir se déplacer. Arrivés à SF nous nous sommes déplacés à pieds, en transport et en Uber (qui reviennent finalement moins cher que les tram et les bus à quatre, et qui s’avèrent fort pratiques pour transporter des enfants en plein jetlag…). Et pour le reste du trajet nous avons loué une (super) (grosse) voiture via avis. On a choisi cette compagnie parce que Simon y avait des avantages par sa Carte de paiement mais j’imagine que le service se vaut dans les autres agences de loc. On s’était fait plaisir en louant une ford expédition, un truc énorme qui fait passer les 4*4 français pour des micromachines. D’abord parce qu’on avait plein de bagages (on n’est pas du genre à voyager léger) mais aussi parce qu’on allait beaucoup rouler et qu’il fallait que ça soit confortable pour tout le monde: Le conducteur, la co-pilote et les deux marmottes sur la banquette arrière.
J’ai trouvé les tarifs pas si élevés pour quinze jours de loc’ vu ce que la même compagnie nous avait fait payer l’été dernier en Italie (c’était un peu resté en travers de nos gorges…).

DSC_7522

Voyager avec des enfants:

Vous avez été nombreux à me questionner à ce sujet. Les filles ont actuellement 6 et 9 ans. Cela fait maintenant deux ans que nous voyageons en mode étranger/road trip avec elles. D’une part parce que nous n’en n’avions pas les moyens avant, d’autre part parce que je trouve que nous soufflons vraiment en vacances depuis ce moment. Elles sont curieuses de tout, conscientes que voyager est un privilège, et crapahutent enfin sans trop râler. Honnêtement nous n’avons pas pondu des marcheuses de l’extreme et j’avais très peur du séjour à San Francisco, mais on a enfin passé le cap relou et malgré le décalage horaire de 9 heures elles ont marché avec plaisir dans ce pays qui les a complètement émerveillées.
Attention, je ne suis pas en train de dire que ça a été du beurre 24h/24, l’arrivée aux états-unis avec attente d’une heure trente aux contrôles de douane avec deux petites filles très fatiguées s’est fait dans les larmes et la douleur, et certains trajets ont été plus pénibles que d’autres. Mais ça s’oublie vite quand on les voit si enthousiastes et ce voyage fera partie des moments importants qui ont soudé notre famille.

Quid du décalage horaire?

Neuf heures mon enfant. Neuf heures c’est beaucoup et on a mis quelques jours à se recaller, plus même pour Ella qui s’endormit comme une bûche et sautait donc le repas du soir.

DSC_6911

Hôtels/Motels/Air bnb?:

Pour les logements on a fait un peu de tout: Pas mal de motels, quelques chouettes hôtels, une cabane dans les bois et un air bnb dans le désert.
J’aime beaucoup le principe des motels qui sont souvent abordables, bien pensés et proposent souvent des piscines (le truc qui envoie mes gosses direct au paradis, je suis canonisée dans la foulée). Et puis ils ont souvent un charme un peu désuet qu’on aime tant.
On a aimé la diversité de nos logements, et en changer régulièrement.

DSC_6499

Nos Indispensables, ceux qu’on a trimbalés de villes en villes:

-D’abord nos valises. Forcément en bougeant régulièrement elles devaient être solides et très pratiques. C’est le cas de nos eastpak qu’on traîne depuis des années sans jamais s’en lasser. On les a choisies avec des imprimés funky mais discrets, aucune chance de les intervertir à l’aéroport. Le fait qu’elles soient en toiles les rend extensibles, bon plan pour l’excédent de bagages du retour.
-Nos sacs à dos: Je savais que nous allions pas mal marcher et nos déplacer, j’avais donc donné aux filles la responsabilité de leurs affaires. Nous avons (elles et moi) depuis l’an dernier investi dans des sacs fjallraven dont je suis hyper satisfaite. Confort, taille, solidité à toute épreuve et looks vraiment cools, c’est un investissement qui se rentabilise largement.
-Des jumelles pour observer la faune. Sans elles nous n’aurions pas vu loutres et bébé phoques. On a trouvé les nitres à prix très abordables chez décathlon.
-Une gourde par enfant et une pour les parents: Ca pèse un peu lourd mais on a été bien contents de les avoir, pour éviter d’acheter trouze mille bouteilles en plastique. J’avais acheté et personnalisé celles des filles sur C mon étiquette, où j’avais trouvé  les motifs proposés plus sympa qu’ailleurs.
-Des maxi langes: Encore et encore, voyages après voyages, je ne le répéterai jamais assez, les maxi langes nous servent à tout! Couverture dans l’avion, foulards quand il fait frais, écharpe de portage pour peluches dans l’aéroport (je vous jure que c’est vrai), bref encore une fois je n’ai pas regretté de les avoir emmenés.

Niveau fringues j’emmène quoi?

Alors, ça c’est le sujet brûlant, parce que malgré ce qu’on peut imaginer, en Californie il ne fait pas que chaud et grand soleil. On a même eu plutôt frais une bonne partie du voyage, voire carrément froid à Séquoïa Park, et de grosses chaleurs à Palm spring, il faut donc prévoir en conséquence.
Vêtements imperméables obligatoires car il pleut pas mal à SF, Monterey et Big sur. On avait aussi tous des doudounes compactes qui se roulent en boules et se rangent facilement, et on les a beaucoup utilisées. Celles des filles nous avaient été offertes par Jott, elles sont vraiment hyper chaudes et super compactes.

 

 

Je crois que j’ai fait le tour du sujet, il faut dire que si vous êtes arrivés jusque là c’est que vous êtes motivés. Prochain épisode San Francisco baby ! On se voit là bas?

 

POur lire l’épisode 2 c’est ici