Notre voyage en Californie: Joshua tree et palm spring

Notre voyage en Californie: Joshua tree et palm spring

Je fais tout dans le désordre, nous étions dans le froid à NY et nous voilà par 36 degrés sous le chaud soleil de la Californie, mais j’avais trop envie de vous parler de ces quelques jours depuis longtemps parce que c’est vraiment un des arrêts que l’on a préféré lors de ce road trip (j’ai volontairement omis Los Angeles, j’essaierai d’y revenir plus tard.)
Bref nous voilà enfin à la dernière étape de ce road trip sur la côte ouest, nous prenons la route de Los Angeles en direction du Desert Mojave de Joshua tree où nous passerons une nuit et nous finirons en beauté par deux jours dans la drôle de ville de Palm Spring.

Joshua tree

Cette partie du trajet est une des plus chouette, surtout entre Palm Spring et le désert puisqu’elle est jalonnée de Brocanteurs et d’antiquaires auxquels nous avons fait honneurs, pour le plaisir des yeux principalement. Nous sommes donc arrivés en fin d’après-midi à notre logement, après  un ravitaillement de saucisses à hot dog chez wallmart qui nous a valu un certains temps vu la taille indécente du supermarché en question.
J’avais trouvé cette airstream absolument dingue sur Airbnb grâce à Aude et je l’en remercie car c’est une des plus chouettes expériences de ce voyage.
(Parenthèse airbnb, autant je n’ai pas trouvé mon bonheur sur les autres villes traversées, autant sur joshua tree le site regorge de pépites incroyables, n’hésitez pas, il y a vraiment des lieux magnifiques)

0020 0019 0018 0022 0016

Seuls au milieu de nulle part, entre Yucca et autres cactus, il n’y a aucun bruits si ce n’est ceux des bestioles qui se cachent un peu partout. Les propriétaires ont installé un barbecue à gaz (d’ou le ravitaillement en saucisses) et un brasero pour réchauffer l’ambiance. Car si les journées sont chaudes les soirées peuvent être fraîches.
A l’intérieur la déco est bien mignonne et la vue en plein sur le désert complète le tableau idyllique. Bref on en parle tous encore avec des étoiles dans les yeux.

0006 0008 0005 0004 0003 0002

Après une soirée à la belle étoile et une nuit remplie de bruits chelou de bêtes non identifiées nous avons repris la route, emmené les filles visiter le parc naturel de Joshua tree où nous n’avons pas passé des heures car le soleil commencer sérieusement à cogner.

0001 0010 0012 0024 0023

Sur la route nous menant à Palm Spring nous avons encore fait deux stop. Un premier à Pioneertown, une fausse ville western construite dans les années 50 pour y tourner films et émissions de télé, puis abandonnée (on nous avait conseillé le petit déjeuner chez Poppies and Harriet qui était malheureusement fermé).

0025 0027 0026

Et un second pou voir de près les dinosaures gigantesques de cabazon Dinosaurs, qui sont en réalité une pub pour un musée du dino situé derrière, sauf qu’apparemment les pub sont plus attrayantes que le parc lui même. Mention spéciale à la boutique située dans le Diplodocus.

0031 0029 0030

Palm Spring:

Palm Spring c’est la super surprise que nous avions eue lors de notre premier voyage. Une halte faite sans trop de conviction et qui s’est avérée être un coup de coeur. Par ses couleurs, son architecture tellement années 50, son ambiance étrange entre retraités trop cool genre grand-mère Yeta et jeunes de LA venus faire la fête au soleil et pour sa lumière incroyable.

0043 0044
Nous avons réitéré et réservé au instagramement célèbre Sagaro dont nous avions été enchantés la fois d’avant. Un peu moins cette fois ci rapport à la propreté de la piscine et au fait que ce ne soit pas forcément aussi Kids friendly que ça puisse paraître, mais dans l’ensemble on a quand même tous adoré.
Les chambres sont spacieuses, et équipées de terrasses qui donnent sur la piscine, et les petits buissons qui l’entourent sont remplis de Colibri.
Toutefois si je peux vous donner un conseil c’est d’éviter d’y séjourner le week-end où il se remplit de jeunes fêtards qui remplissent la piscine, qui se retrouve parfois tout bonnement privatisée, interdisant l’accès aux enfants. Pas glop.

 

0048 0042 0049 0050 0051 0039 0038

A Palm Spring nous avons aimé rouler au hasard pour apercevoir les magnifiques maisons à l’architecture vintage, mais aussi nous promener le soir dans les rues devenues piétonnes pour accueillir la foire. La foire c’est une manifestation qui a lieu régulièrement puisque nous y avions déjà eu droit lors de notre précédent voyage, et qui regroupe de la street food, des stands de créateurs, de vintage. Alors sur le papier ça a l’air plutôt pointu, mas ne nous mentons pas c’est surtout l’occasion de se marrer devant des stand de cravates en bois (si si je vous jure) et de profiter de la douceur des températures.
Et pour tout vous avouer on a surtout kiffé de pro-fi-ter. Il s’agissait de notre dernier arrêt, et du seul où nous aurions le temps de véritablement nous poser, nous étions résolus à prendre ce temps. Cocktails, siestes au bord de l’eau et plouf sur la bouée licorne ont donc rythmé ces deux jours et on ne le regrette pas le moins du monde.

Où manger?
Nous nous sommes régalés chez Ruby’s, un diner bien typique aux choix très large, déco rutilante à la happy days qui restera l’endroit où Ella a réclamé des brocolis à la place des frites et au restaurant mexicain las casuelas terrazza que nous avions adoré la fois précédente. Guacamole de la mort qui tue, margharita géantes et concerts le soir.

0036 0035 0034

Et puis nous avons blindé les valises, repris la route en sens inverses pour une dernière nuit à Los Angeles avant de reprendre l’avion.
Nous avions fait le plein de beaux souvenirs, de paysages grandioses et de soleil et on peut dire que ce premier long voyage à quatre est une réussite. Nous nous apprêtons à partir de l’autre côté des Etats-Unis à nouveau, à nous les bayou, le jazz, les croco de le Lousiane et les plages de sables blancs, les dauphins et le soleil de la Floride, vous nous suivez?